Edito # 1 Dead Prez Invaders | HipsterTribe

Edito # 1 Dead Prez Invaders

2 comments

Espace de liberté où transparait généralement, le point de vue de la Rédaction, l'Editorial est en réalité une vaste tribune, un emplacement à la fois surélevé et privilégié, offrant de surcroît l'opportunité d'aborder très librement et ce, en toute subjectivité un certain nombre de thèmes ou de sujets d'actualité. Loin de toutes notions futiles de neutralité. J'ai plutôt envie pour l'heure, de me laisser emporter dans le passé, puis avancer à l'envers, dans le but ultime d'évoquer à nouveau, un sujet que j'avais déjà abordé, quelques années auparavant et ce, après la lecture d'un Technikart Magazine dont la date de parution m'échappe, bien évidemment. Entre Vogue, Be StreetLes inRocKs, Le Monde, Courrier International, WAD, Stratégies, Elle, Tracks, Herald Tribune, Picsou Magazine ou encore The Sartorialist, ainsi que les grandes discussions de comptoir des bars PMU, entre deux tirages du Loto et les échanges superficiels de fin de soirées, on s'y perd très souvent. Sujet qui m'avait valu à l'époque, le plaisir d'essuyer quelques foudres et ce, à chacune de mes rares apparitions. Mais je persiste encore et signe pour mettre en exergue une évidence. Victime de son hyper vulgarisation, la musique électronique n'est manifestement plus Hype. Prémices d'une fin de cycle, c'est un énorme soulagement qui s'annonce dans les chaumières.

Certains s'en extasieront, à l'instar de vieux réacs restés scotchés sur Led Zep, au même titre que de jeunes collégiennes, fans de Placébo et préférant de loin, une subite intraveineuse d'X Factor ou même encore, de feu la Star Ac'. L'électro ne disposerait donc plus aujourd'hui de sa flamme originelle. Celle-ci ne serait plus aussi fédératrice qu'elle ne l'eut jadis été. Et comme tout courant en fin de cycle, elle aura tout d'abord suscité : expérimentation, officialisation, récupération puis vulgarisation. Les deux premières étapes étant artistiquement les plus intéressantes. L'innovation euphorique des débuts a donc laissé place à une affligeante ringardisation mercantile. Incessament diffusée dans de nombreux lieux publics et informels, elle envahit plus que jamais la sphère télévisuelle via pubs et génériques. Au même moment où sur les dancefloors, nombre d'aficionados et de technophiles s'arrachent plus que jamais les cheveux. Seule exutoire, une poignée de clubs aux programmations musicales très élaborées et pointues, défendent dès lors, l'idée d'un renouveau, prônent l'émergence d'un courant se voulant être à la fois pointu, minimaliste et très avant-gardiste. Mais en perte spectaculaire d'authenticité et victime de sa propre saturation, l'électro semble être encline à suivre une trajectoire équivoque à celle de bon nombre de courants musicaux.

Relèguée de plus en plus au second plan, celle-ci se dilue désormais dans les méandres des soirées parisiennes, laissant progressivement la place à un autre courant, longtemps décrié et se voyant dorénavant réattribuer ses lettres de noblesse : Le Hip Hop. Un courant qui fait bel et bien son retour dans la capitale et tu peux dès lors, sabrer le champagne ou tout simplement reprendre une activité normale. Si tu affiches un petit sourire après la lecture de ces quelques lignes et te dis qu'HipsterTribe a pour ambition de devenir la référence, en matière de magazine urbain en ligne. Tu le sais et nous le savons fort bien, que ce jour, n'arrivera jamais et c'est pour cette raison évidente, que je t'invite à écouter vite et sans plus tarder : "Hip Hop" de Dead Prez. Car la révolution musicale est déjà en marche.

OUR TIME IS NOW

English Version of the ip Urban webzine from Downtown is now available on MacBook by selecting the text. Left clic and Play. United HipstersWeAre. NeverHidden.

Edito # 1

 


Written by HipsterTriber

HipsterTriber

* On Top Of The World, Calirfonia

2 Comments to “Edito # 1 Dead Prez Invaders”

  1. Benja dit :

    Juste simple et efficace.

  2. 中信房屋 dit :

    Keep the faith, my Internet friend. You are a first-class writer and deserve to be heard.

Leave a Reply

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook